Instruments de Musique Anciens Modernes et Occasions

 

Achat-Vente-Expertise-Estimation-Lutherie

 

 

William Petit 45 Rue Desgranges 93100 Montreuil France Tel : 00.33.(0)1.43.62.75.42  Mob: 06 13 12 43 22 wpetit@sfr.fr

 

Accueil

Expertise

Pourquoi

Comment

Conseil

Contact

 

Instruments à vent Bois

Clarinettes

Hautbois

Cor-Anglais

Bassons Français

Bassons Heckel

Sarrusophones

Musettes-Cornemuses

 

Flûtes

Flûtes Baroques

Flûtes à bec

Flûtes Louis Lot en Argent

Flûtes Louis Lot en Bois

Flûtes Piccolo Louis Lot

Flûtes Clair Godfroy

Flûtes Auguste Bonneville

Flûtes en Bois Boehm

Flûtes en Argent Boehm

 

Saxophones Selmer,Leblanc,SML

Sax Sopranino

Sax Soprano

Sax Alto

Sax Ténor

Sax Baryton

Sax Basse

 

Saxophones Adolphe Sax

Adolphe Sax Soprano

Adolphe Sax Alto

Adolphe Sax Tenor

Adolphe Sax Baryton

 

Instruments à vent Cuivres

Cornets-Trompettes

Trombones

Ophicleides-Bugles à Clés

Serpents-Serpents Forveille

Cors Naturel-Cors à Pistons

 

Instruments à cordes

Guitare Classique

Guitare Romantique

Guitare Jazz

Guitare Lyre-Vielle à Roue

Harpe

Archet

Violon-Viole d'amour-Quinton

 

Mandolines

Mandolines Luigi Embergher

Mandolines Raffaele Calace

Mandolines Gelas

Mandolines Vinaccia

Mandolines Divers

 

Divers

Instruments Divers

En ce moment !!

Liens

Retour

Contact

Les Pajot famille de luthiers, faiseurs de vielles du 18è siècle, établie à Jenzat (allier)

Jean Pajot se mit dès 1795 à construire à l’aide de bois rudimentaire des vielles à roue.

C’est sur ce modèle qu’il fit ses premières armes, en la démontant pièce par pièce avant de la reconstruire.

C’est ainsi, en autodidacte qu’il développa ses propres instruments.

A l’époque, Jean pajot n’avait pas de statut spécifique.

Il fit son apprentissage à Mirecourt, se perfectionna à Paris avant de revenir s’installer à Jenzat.

Il acquit dans la fabrication des vielles une réputation méritée.

Il devient le premier luthier de Jenzat. Il fabrique des vielles plates. Son fils, Gilbert (1794-1853) baigne dans cette atmosphère depuis tout petit et rejoint l’industrie de la lutherie dès qu’il est en âge de le faire.

Trois apprentis travaillent à la maison Pajot : Aymard, Tixier et Pimpard son cousin. Gilbert Pajot donne un véritable essor à la ville de Jenzat.

Il crée la vielle bombée ou ronde (en forme de luth), dite vielle à bateau ou vielle de Jenzat.

C’est un vrai succès. Tous les musiciens de bals populaires veulent en faire l’acquisition. Gilbert Pajot construit lui-même un nouvel atelier de production. Il fabrique son tour, ses moules et même ses propres outils. Il travaille ainsi jusqu’à sa mort en 1853.

Son fils, Jean-Baptiste (1817- 1863) prend la relève et s’avère être un excellent luthier, certainement le meilleur de la lignée Pajot. Il décède 10 ans plus tard, en 1863.

 

 

  

 

 

 Accueil