Instruments de Musique Anciens Modernes et Occasions

 

Achat-Vente-Expertise-Estimation-Lutherie

 

 

William Petit 45 Rue Desgranges 93100 Montreuil France Tel : 00.33.(0)1.43.62.75.42  Mob: 06 13 12 43 22 wpetit@sfr.fr

 

Accueil

Expertise

Pourquoi

Comment

Conseil

Contact

 

Instruments à vent Bois

Clarinettes

Hautbois

Cor-Anglais

Bassons Français

Bassons Heckel

Sarrusophones

Musettes-Cornemuses

 

Flûtes

Flûtes Baroques

Flûtes à bec

Flûtes Louis Lot en Argent

Flûtes Louis Lot en Bois

Flûtes Piccolo Louis Lot

Flûtes Clair Godfroy

Flûtes Auguste Bonneville

Flûtes en Bois Boehm

Flûtes en Argent Boehm

 

Saxophones Selmer,Leblanc,SML

Sax Sopranino

Sax Soprano

Sax Alto

Sax Ténor

Sax Baryton

Sax Basse

 

Saxophones Adolphe Sax

Adolphe Sax Soprano

Adolphe Sax Alto

Adolphe Sax Tenor

Adolphe Sax Baryton

 

Instruments à vent Cuivres

Cornets-Trompettes

Trombones

Ophicleides-Bugles à Clés

Serpents-Serpents Forveille

Cors Naturel-Cors à Pistons

 

Instruments à cordes

Guitare Classique

Guitare Romantique

Guitare Jazz

Guitare Lyre-Vielle à Roue

Harpe

Archet

Violon-Viole d'amour-Quinton

 

Mandolines

Mandolines Luigi Embergher

Mandolines Raffaele Calace

Mandolines Gelas

Mandolines Vinaccia

Mandolines Divers

 

Divers

Instruments Divers

En ce moment !!

Liens

Retour

Contact

L'invention de la harpe à simple mouvement est attribuée au facteur allemand Hochbrücker

C'est au début du XVIIIe siècle qu'il développe le système de pédales sur la harpe,

Elle peut être à simple mouvement  anciennement Cousineau Naderman Chaillot Renault Louvet ou à double mouvement Erard .

Challiot est favorablement connu dans le monde musical.

Les instruments qu'il fabrique se recommandent par la qualité du son, et la structure soignée dans toutes les parties.

Les travaux de M. Challiot sont le fruit d'une longue expérience qui s'est transmise de père en fils, car l'art du luthier est héréditaire dans cette famille depuis plusieurs générations.

Antoine Challiot, le grand-père de l'artiste fabriquait des harpes qu'on vendait soit sous son nom, soit sous celui d'autres luthiers célèbres qui lui commandaient des instruments.

Son fils, Pierre Challiot, travailla pour son propre compte et ne voulut livrer au public ses harpes que sous son nom.

Ce fut lui qui, le premier, adopta le mécanisme d'Erard dès que l'expiration du brevet en permit l'emploi général.

Il exposa, en 1825, des harpes construites sur ce principe, qui se firent remarquer, par un mécanisme particulier adapté aux pédales.

Son Petit fils, M. Etienne Challiot, expose plusieurs harpes tant à simple qu'à double mouvement.

 

Rare Harpe d' enfant de Chaillot début 19 em vernis martin parfait état signature sur la table et sur le taquet " Chaillot petite "

 

 

 

 

 

 

 Accueil