Instruments de Musique Anciens Modernes et Occasions

 

Achat-Vente-Expertise-Estimation-Lutherie

 

 

William Petit 45 Rue Desgranges 93100 Montreuil France Tel : 00.33.(0)1.43.62.75.42  Mob: 06 13 12 43 22 wpetit@sfr.fr

 

Accueil

Expertise

Pourquoi

Comment

Conseil

Contact

 

Instruments à vent Bois

Clarinettes

Hautbois

Cor-Anglais

Bassons Français

Bassons Heckel

Sarrusophones

Musettes-Cornemuses

 

Flûtes

Flûtes Baroques

Flûtes à bec

Flûtes Louis Lot en Argent

Flûtes Louis Lot en Bois

Flûtes Piccolo Louis Lot

Flûtes Clair Godfroy

Flûtes Auguste Bonneville

Flûtes en Bois Boehm

Flûtes en Argent Boehm

 

Saxophones Selmer,Leblanc,SML

Sax Sopranino

Sax Soprano

Sax Alto

Sax Ténor

Sax Baryton

Sax Basse

 

Saxophones Adolphe Sax

Adolphe Sax Soprano

Adolphe Sax Alto

Adolphe Sax Tenor

Adolphe Sax Baryton

 

Instruments à vent Cuivres

Cornets-Trompettes

Trombones

Ophicleides-Bugles à Clés

Serpents-Serpents Forveille

Cors Naturel-Cors à Pistons

 

Instruments à cordes

Guitare Classique

Guitare Romantique

Guitare Jazz

Guitare Lyre-Vielle à Roue

Harpe

Archet

Violon-Viole d'amour-Quinton

 

Mandolines

Mandolines Luigi Embergher

Mandolines Raffaele Calace

Mandolines Gelas

Mandolines Vinaccia

Mandolines Divers

 

Divers

Instruments Divers

En ce moment !!

Liens

Retour

Contact

Flûte à bec baroque en Buis et ivoire XVII em de Peter Bressan vers  1680/1700 

 

 

 

Pierre Jaillard dit Peter Bressan

 

Pierre Jaillard, plus connu sous le nom de Bressan, est un des meilleurs facteurs de son temps.

 

Né à Bourg-en-Bresse en 1663, il est apprenti chez Pierre Boissier de 1678 à 1680, puis nous perdons sa trace.

C'est vraisemblablement entre 1680 et 1683, à Paris, qu'il apprend à tourner des flûtes à bec.

La ressemblance de ses instruments avec ceux de Rippert laisse supposer qu'ils ont eu tous deux les mêmes maîtres.

S'agissait-il de Jean Ier Hotteterre ou de son fils Jean II, de Nicolas Ier ou de Louis Ier, rien ne l'indique, mais le style de Bressan est évidemment influencé par la facture française.

Il s'installe dès 1683 en Angleterre, probablement à l'instigation de Jacques Paisible, comme un certificat de citoyenneté l'indique.

Considéré comme le chef de file de la facture anglaise d'instruments à vent, il compte parmi ses élèves et continuateurs Stanesby senior et junior, Schuchardt et Bradbury.

 

Bien qu'ayant réalisé la majorité de ses instruments à Londres, il n'était pas possible de l'ignorer.

Sa production comprend des flûtes de plusieurs tailles, flûte soprano en si bémol, altos en fa, ténors en ré ou voice flute, ténors en do et basses en fa. Plus de quarante flûtes sont conservées dans les musées et collections particulières, ce qui montre l'immense talent de ce facteur français établi à Londres.

Accueil